10 faits à propos du lait maternel

Geneviève Nadeau novembre 2015

Par Geneviève Nadeau Dt.P.Nutritionniste

 

C’est bien connu : le lait maternel est ce que vous pouvez offrir de plus complet à votre bébé. En plus de réduire le risque d’allergies, le lait maternel permet à votre enfant de se prémunir contre les infections. Les enfants allaités souffrent moins d’otites et de pneumonies, lorsqu’on les compare à ceux nourris avec des préparations commerciales. Mais que contient ce lait aux allures si miraculeuses ? On vous le résume en 10 points.

 

  1. Votre lait maternel est unique et adapté à votre nourrisson. Il contient notamment des protéines, du fer et des enzymes digestives.
  2. Le lait maternel représente une substance complexe. Il renferme plus de 200 composantes, et même, de véritables cellules : les globules blancs. Elles fournissent à bébé une protection contre les virus et les bactéries.
  3. Le goût de votre lait varie selon ce que vous mangez, exposant bébé à plusieurs saveurs. Ceci facilite l’intégration des aliments solides vers l’âge de 6 mois.
  4. Lors de l’allaitement, le contact peau à peau renforcira le lien de proximité entre vous et votre bébé.
  5. Le lait maternel favorise le développement des cinq sens du bébé, comme le goût et l’odorat.
  6. Son côté pratique ne passe pas inaperçu : il est toujours prêt et gratuit !
  7. L’allaitement repousse le retour des pertes de sang menstruel : voilà pourquoi les femmes qui allaitent semblent moins à risque de souffrir d’anémie.
  8. La science a prouvé que les femmes allaitantes seraient moins propices à développer certaines maladies chroniques, comme l’ostéoporose.
  9. Avec son effet apaisant, l’allaitement maternel permet de diminuer votre niveau de stress et votre mauvaise humeur.
  10. Le lait maternel ne nécessite aucune transformation industrielle, ne possède pas d’emballage et ne crée aucun déchet : un beau geste pour l’environnement !

 

Et les préparations pour nourrissons ?

 

Certaines situations sont incompatibles avec l’allaitement (ex : enfant avec galactosémie, une maladie du foie où le galactose, présent dans le lait maternel, doit être enlevé de l’alimentation). Chez un bébé en santé, la décision d’opter pour l’allaitement vous revient. Inutile de ressentir de la culpabilité si votre enfant est nourri avec les préparations commerciales. Elles sont développées répondre à ses besoins nutritionnels.

 

Quand un problème survient

 

Sachez que vous pouvez demander de l’aide lorsqu’une difficulté survient : douleurs lors de la tétée, mastite, gerçures aux seins, etc. Le support à l’allaitement vous fournira des astuces pour vous simplifier la vie et apprécier ce moment unique avec votre enfant.

 

Soutien à l’allaitement maternel : http://allaitementquebec.org

 

Merci à Corine Fontaine, stagiaire en nutrition, pour sa collaboration !

Catégories : Alimentation

< Retourner aux conseils