À manger pour la bonne humeur !

Geneviève Nadeau novembre 2017

Les temps gris et le manque de lumière rendent la famille d’humeur maussade en novembre ? La Mère Poule vous propose des idées à savourer pour combattre des blues de l’hiver qui est à nos portes.

 

Aliments miracles ?

Si nous connaissions les aliments permettant de contrer l’humeur dépressive, vous auriez su la bonne nouvelle ! Cependant, les habitudes alimentaires, en général, peuvent avoir une influence. Par exemple, passer plus de temps en famille autour des repas permet de partager des moments positifs et d’avoir un bon moral.

 

Des pistes à déguster…

Cela dit, plusieurs études scientifiques ont permis de mettre en lumière les mécanismes chimiques que certains éléments nutritifs pouvaient moduler afin d’améliorer le niveau de bonheur.

  • Les oméga-3 : le cerveau est composé d’oméga-3. Chez les gens dépressifs, il semble que le cerveau en renferme moins. Ainsi, consommer régulièrement des poissons gras ou des noix/graines riches en ce type de gras (noix de Grenoble, chanvre, chia) présente probablement des effets positifs sur l’humeur.
  • Les vitamines du groupe B : elles agissent sur le fonctionnement du système nerveux. Une alimentation riche en légumes colorés et en céréales à grains entiers permet de combler vos besoins.
  • Éviter de sauter des repas : en jeûnant, votre taux de sucre diminue et votre cerveau manque de carburant pour bien fonctionner. Irritabilité et baisse d’énergie seront au rendez-vous !

 

Enfin, chocolats, grignotines et friandises représentent parfois des sources d’émotions positives ou de réconfort. Bien qu’ils vous rappellent parfois de bons souvenirs et qu’ils génèrent en vous beaucoup de satisfaction, trouver d’autres activités qui vous permettent de ressentir un bien-être intérieur est essentiel. Manger pour avoir du plaisir, c’est important, mais manger vos émotions est certes moins positif pour votre santé.

 

Catégories : Alimentation

< Retourner aux conseils