Des alternatives pour votre enfant qui n’aime pas la viande

Geneviève Nadeau février 2013

Le poisson

N’ayez crainte d’offrir du poisson à votre enfant. Ce n’est qu’en présence d’allergies dans votre famille qu’il veut mieux retarder leur introduction à l’âge d’un an. Pour commencer, testez les poissons à saveur plus douces, tel que le filet de sole ou l’aiglefin. Essayez ensuite du saumon ou de la truite bien frais. En plus de contenir des protéines et du fer, le poisson renferme des matières grasses bénéfiques pour le développement de votre enfant : les fameux oméga 3.

Cela dit, évitez d’offrir du requin, de l’espadon, de l’achigan, du brochet, du maskinongé, du doré de mer ou du thon frais ou surgelé. Ces poissons renferment souvent des quantités plus élevées de mercure, un type de métaux lourd qui pourrait compromettre la santé de votre trésor.

On ne pourrait passer sous silence les œufs, les noix et les graines, qui, eux aussi, remplacent très bien la viande et la volaille à l’heure des repas. Mais ne baissez pas les bras quant à la viande. Présentez-la à votre enfant de différentes façons, tout en misant sur les saveurs, les couleurs et l’originalité : un peu de veau coupé en petits morceaux dans un gratin avec du fromage, des cubes de porc miniatures dans une sauce fruitée à base de pêches, etc. Vous aurez la tâche plus facile en lui proposant de la viande en combinaison avec des aliments déjà appréciés . La Mère Poule propose des recettes de repas complets a base de viandes et de légumes. Découvrez la gamme complète.

 

Les légumineuses

Les lentilles, les pois chiches et les haricots gagnent à être connus ! Les légumineuses sont de vraies petites mines d’or : riches en protéines, en vitamines, en fibres et en minéraux, elles permettent de remplacer la viande ou la volaille aux repas. Intégrez-les dans un pain de viande « végé » pour commencer, ou ajoutez-les à vos sauces à spaghetti. Vous pouvez également les réduire en purée, pour faire une tartinade ou un « végé-pâté ». Les légumineuses renferment aussi du fer, mais celui-ci est généralement moins bien absorbé que le fer en provenance des aliments du règne animal. Pour maximiser son absorption, offrez des légumineuses avec des aliments riches en vitamine C, comme des légumes orangés ou vert foncé.

 

Le tofu

Sous ses allures d’aliment insipide, le tofu vous réserve une quantité très intéressante de protéines, et parfois même, de calcium, lorsque celui-ci est fabriqué à partir de ce minéral. Vérifiez la liste des ingrédients pour le valider. L’idéal, c’est de le congeler et de le décongeler avant de le cuisiner, car il pourra mieux absorber la saveur des aliments qui l’accompagnent. Par exemple, au lieu de cubes de bœuf, vous pourriez ajouter des cubes de tofu à un ragoût ou un mijoté. Le tofu soyeux volera aussi la vedette à l’heure du déjeuner : en smoothie avec des fruits frais et du yogourt, il passera inaperçu et offrira une texture crémeuse au premier repas de la journée !

Catégories : Alimentation

< Retourner aux conseils