L’alimentation autonome du bébé: faisons le point (Article 1 de 3)

Geneviève Nadeau juin 2019

On l’appelle « Baby led weaning » en anglais, ou DME (diversification alimentaire menée par l’enfant) ainsi que alimentation autonome en français. Cette nouvelle façon de faire signifie que l’introduction des aliments solides se fait en proposant de gros morceaux d’aliments aux bébés plutôt que des purées. Cela signifie-t-il qu’il faille les éliminer pour autant ? Voyons-y plus clair.

Mais qu’est-ce que la DME ?

Comme son nom l’indique, c’est votre enfant qui devient en contrôle de l’acte alimentaire. Plutôt que de porter une cuillère à sa bouche, vous déposez un aliment sur son plateau, et le reste du travail est fait par votre bambin. En d’autres mots, bébé se nourrit par lui-même. De cette façon, il apprend à gérer les textures de divers aliments et développe des techniques pour mastiquer, broyer ou écraser des aliments (même sans les dents) afin de les avaler. Est-il plus à risque d’étouffements avec cette méthode ? Même s’il manque actuellement de données scientifiques au sujet de la DME, il apparaît que les risques d’étouffements sont très faibles, tout comme avec les purées, à condition bien sûr que cette méthode soit pratiquée adéquatement. Au début, avec la DME, votre bébé présentera beaucoup de haut-le-cœur (réflexe nauséeux ou « gag »), ce qui est tout à fait normal et souhaitable. Ce réflexe le protège justement le bébé des étouffements.

Les règles de base

  • Pour commencer, bébé doit avoir plus de 6 mois (et non 4 mois, comme c’est parfois pratiqué avec les purées), se tenir assis seul et être capable de porter les aliments à sa bouche;
  • Au début, les aliments doivent être plus gros que le poing fermé de sa main pour qu’il puisse les tenir. Pas d’aliments ronds, durs, collants ou plus petits que le petit doigt de votre main, car ces derniers risquent de causer des étouffements. Un morceau de concombre plus gros que votre petit doigt ou une lanière de pain grillé tartinée d’une fine couche de beurre d’arachides, par exemple, conviennent.
  • Ne portez pas les aliments à la bouche de votre bébé. Lui seul doit prendre les aliments pour les porter à sa bouche.
  • Faites-vous mutuellement confiance. La DME par définition signifie que vous laissez votre bébé décider du « quoi » et du « combien » il mangera. Si votre enfant délaisse le morceau de poivron et préfère suçoter un quartier de pamplemousse, c’est très bien ainsi ! Ne le forcez pas à manger le poivron en le mettant dans sa bouche. Ce serait contre le principe de cette méthode.

Quelques avantages et inconvénients avec la DME

Avantages :

  • Bébé est encouragé à manger à sa faim;
  • Il découvre rapidement de nouvelles textures et devient moins difficile par la suite;
  • Il développe sa motricité fine et sa coordination en prenant les aliments avec ses mains.

Inconvénients :

  • C’est salissant ! Bébé lancera la nourriture par terre, en mettra dans ses cheveux, en aura partout sur les mains, etc. Il devient donc préférable de le laisser manger en couche.
  • On gaspille… Plusieurs aliments ne seront que mâchouillés ou écrasés. Ayez le compost à proximité.
  • Les repas durent plus longtemps car bébé mange à sa faim et prend parfois des pauses pour jouer avec le contenu de son assiette… Soyez patients !

Si vous souhaitez pratiquer la DME, sachez qu’il est tout à fait possible de le faire avec des purées et une cuillère. Apprenez-en davantage ici.

 

Mise en garde !

Pour certains bébés, il est contre-indiqué de pratiquer la DME (par exemple, trouble anatomique comme une fente palatine, bébés prématurés, poupons à risque d’anémie, etc.) Il est fortement suggéré de consulter un(e) diététiste-nutritionniste ayant des connaissances dans ce domaine si vous souhaitez utiliser cette méthode.

 

Catégories : Alimentation

< Retourner aux conseils