Les friandises, à quel âge les introduire ?

Geneviève Nadeau octobre 2015

Lorsque l’Halloween frappe à la porte, plusieurs parents se questionnent à propos de la consommation de friandises. À quel moment faut-il les introduire dans l’alimentation des tout-petits ? Le plus tard possible, puisque bébé n’a pas besoin de développer un goût envers le sucre : il possède déjà une préférence innée pour cette saveur ! De plus, aucune recommandation officielle n’est actuellement émise à ce sujet. Mais lors de son premier anniversaire, bébé pourra certainement prendre plaisir à savourer son gâteau ! Voici quelques conseils pour vous éclairer à propos de la consommation de sucreries.

Un peu, beaucoup ou modérément ?

Vers l’âge d’un an, votre enfant aura découvert une multitude de saveurs et de textures provenant des quatre groupes alimentaires. Poursuivez vos bonnes habitudes en proposant des friandises de temps en temps à vos tout-petits : moins d’une fois par semaine, c’est raisonnable ! Étant des aliments de faible valeur nutritive, le chocolat, les bonbons et les biscuits ont malgré tout une petite place dans l’alimentation. Dites à vos enfants qu’ils peuvent manger du gâteau ou du chocolat, mais qu’il faut aussi laisser de la place aux fruits, au yogourt et aux légumes.

Et oubliez les interdits : si vous dites à votre enfant que les bonbons sont mauvais pour la santé, ou encore, qu’il n’a pas droit au dessert, il percevra ces aliments comme étant une restriction ou une récompense. À long terme, ce phénomène peut être associé à des troubles de comportements alimentaires comme les régimes à répétition, la faible estime corporelle, l’anorexie, ou la boulimie.

Quand sucrerie rime avec carie

Qui dit sucreries, dit santé des dents à surveiller. En effet, les bactéries présentes dans la bouche causant la carie adorent le sucre. Portez une attention particulière aux friandises qui collent aux dents. Après la consommation de bonbons, rincez la bouche de vos enfants avec de l’eau, puis brossez-leur les dents après chaque repas.

Bonbons ronds, attention !

Les bonbons durs ont la forme parfaite pour rester pris dans la gorge de vos bambins. Pour réduire les risques d’étouffement, supervisez votre enfant lorsqu’il en mange. Préconisez les textures molles, qui sont plus facile à mâcher.

Bonbons, chocolats, gelées et caramels sont des petites douceurs qui font partie de l’alimentation, mais à l’occasion. L’important est de faire comprendre à vos enfants que ce sont des gâteries qui ne seront pas offertes tous les soirs. Vous avez des petites dents sucrées à la maison ? Consultez notre section recette pour vous inspirer de nos idées à la fois nutritives et décadentes!

Catégories : Alimentation

< Retourner aux conseils