Le point sur les matières grasses

Geneviève Nadeau novembre 2014

Le point sur les matières grasses

Par Geneviève Nadeau Dt.P., B.Sc., nutritionniste

Les enfants possèdent de petits estomacs, mais de grands besoins en énergie (calories). C’est pourquoi il prévaut d’offrir à nos enfants des aliments plus « denses » en énergie. Les aliments plus riches en gras demeurent donc à privilégier dans ce cas : yogourt à plus de 2 % de gras, huiles de lin ou d’olive sur les légumes, beurre de noix, avocat, etc. en font partie.
Une précieuse source d’énergie
Chez l’enfant, 30 à 40% de l’apport quotidien en énergie (calories) provient des matières grasses, aussi appelées « lipides ». Ces derniers possèdent d’importants rôles, notamment la constitution des membranes de cellules du corps humain, mais aussi le développement du système nerveux de l’enfant. À cet égard, on propose fréquemment les aliments riches en gras oméga-3. Les oméga-3 représentent un type de gras essentiel qui participe à la construction des cellules du cerveau.
Saviez-vous que…
Chaque gramme de matières grasses fournit 9 calories, tandis que les protéines et les glucides (sucres) en donnent 4 pour chaque gramme consommé. Comme les enfants ont des besoins en énergie (calories) plus élevés, il demeure logique de concentrer les apports avec l’aide des matières grasses. Pour y arriver, offrez donc quotidiennement ces aliments à vos tout-petits :

• Huiles végétales diverses, riches en « bons » gras : lin, canola, olive, tournesol…
• Margarines molles faites de ces mêmes huiles
• Noix et graines variées, ainsi que leur beurre : noix de Grenoble, amandes, beurre d’arachide
• Poissons plus gras, comme le saumon, les sardines, le hareng ou le maquereau
• Avocats
• Yogourt à plus de 2 % de matières grasses
• Fromages réguliers (non-allégés)
• Lait à plus de 2 % de matières grasses (idéalement entier jusqu’à l’âge de 2 ans)

Certains aliments renferment des vitamines liposolubles, c’est-à-dire des vitamines qui se lient aux particules de gras dans le corps et les aliments. Les jeunes enfants doivent donc consommer suffisamment de matières grasses pour que leur corps puisse bien assimiler ce type de vitamine. Le lait et les produits laitiers contiennent notamment de la vitamine A, une vitamine liposoluble nécessaire à la bonne croissance osseuse de bébé. Les vitamines D, E et K font également partie de cette classe de vitamines. Le lait de vache est obligatoirement enrichi de vitamine D au Canada. Certains yogourts sont également enrichis de vitamine D. Vérifiez bien la liste des ingrédients à ce sujet.
En transit vers le faible en gras
Vers l’âge de 5 ans, vous pouvez graduellement diminuer la teneur en matières grasses de l’alimentation de votre tout-petit, afin de favoriser le développement d’habitudes alimentaires saines (yogourt à 2 % et moins de matières grasses, fromage à 25 % et moins de matières grasses, etc.) En cuisinant, vous pouvez, par exemple, substituez le beurre ou le saindoux dans vos mélanges de muffins ou de biscuits par de la purée de bananes, de courge ou de haricots blancs.
Dès l’âge de 4 ans, entre 20 et 35 % des calories de l’alimentation doivent provenir des matières grasses. Et ça restera ainsi, même à l’âge adulte ! Ainsi, pour une personne consommant environ 2000 kcal, entre 400 et 700 kcal seront sous forme de matières grasses.

Catégories : Alimentation

< Retourner aux conseils