Allergies

1. Bonjour Geneviève, Est-ce que les œufs sont mauvais pour la santé de mon bébé ? Je peux les introduire à partir de quel âge ? J’ai entendu dire que le jaune était mauvais, mais c’est ce que j’offre actuellement à mon enfant. Je suis confuse… Merci !

Geneviève Nadeau
Bonjour,
À mon sens, il n’existe pas de mauvais aliments. Tout est une question de quantité. Le jaune d’œuf demeure très nutritif : vitamine A, vitamine D, minéraux, matières grasses… Cela dit, il est vrai que celui-ci renferme du cholestérol. Beaucoup de gens craignent le cholestérol alimentaire ! Or, ce ne sont les gens qui souffrent de problèmes de cholestérol sanguin ou de maladies cardiovasculaires qui doivent le surveiller de près. N’ayez pas d’inquiétude. Par ailleurs, il est maintenant possible d’introduire les œufs ENTIERS dans l’alimentation de votre enfant, et ce, dès l’âge de six mois. En effet, les plus récentes recherches ont démontré qu’il n’était pas nécessaire de retarder l’introduction d’aliments allergènes (tel que le blanc d’œuf) pour prévenir les allergies. Pour en savoir plus vous pouvez lire l’article : ``L’introduction des aliments solides : faisons le point``

2. Bonjour, Mon enfant est atteint d’intolérance au gluten. J’ai acheté un produit à l’épicerie fait à base de céréales de riz, mais je crains qu’il y ait du gluten à l’intérieur. J’ai lu la liste des ingrédients, et certains termes me font douter de la présence de gluten. Comment faire pour y voir clair ? Merci !

Geneviève Nadeau
Bonjour,
Vous avez raison : le gluten se cache facilement dans les produits transformés ! Et ce n’est pas parce qu’un produit est à base de riz ou de maïs qu’il n’en contient pas. Certaines épices ou assaisonnements renferment du gluten, parce qu’ils peuvent être mélangés à de l’amidon de blé, par exemple. Des additifs alimentaires, comme l’extrait de levure autolysée, représentent un risque. Par mesure de sécurité, rien ne vous empêche de contacter le fabricant du produit. Mais depuis août 2012, Santé Canada a émis une nouvelle réglementation pour l’étiquetage des aliments en matière d’allergènes. Par conséquent, des mots faciles à reconnaître comme « blé » doivent être employés pour décrire les sources de gluten. De plus, la mention « sans gluten » ne peut être utilisée que si le produit contient moins de 20 parties par million de gluten. De la même façon, lorsqu’un assaisonnement ou une composante du produit a été rajoutée volontairement et se compose même d’une infime partie de gluten, le fabricant n’a pas le droit d’indiquer que son produit est « sans gluten
Pour en savoir plus vous pouvez lire l’article ``Comprendre l’intolérance au gluten``

3. Bonjour Geneviève, Depuis quelques temps, je me demande si mon enfant souffre d’intolérance au gluten. Quels sont les signes ou symptômes de cette maladie ? Merci

Geneviève Nadeau
Bonjour,
L’intolérance au gluten, aussi appelée maladie cœliaque, semble de plus en plus fréquente. Beaucoup de gens présentement atteints de la maladie cœliaque l’ignorent encore : c’est pourquoi il faut subir des tests médicaux afin de diagnostiquer ce problème. Même si la maladie cœliaque demeure aussi sérieuse qu’une allergie, les symptômes peuvent être différents d’une allergie aux noix ou aux œufs, par exemple. La plupart du temps, les enfants qui développent une intolérance au gluten peuvent avoir de la constipation ou de la diarrhée, un retard de croissance, de l’anémie (ex. : manque de fer), un manque d’appétit flagrant, et des douleurs aux ventres. Voilà des symptômes « silencieux » que l’on confond souvent avec des petits problèmes quotidiens. C’est la raison pour laquelle la maladie cœliaque est fréquemment diagnostiquée plus tard au courant de la vie.

Pour en savoir plus vous pouvez lire l’article ``Comprendre l’intolérance au gluten``

4. Bonjour Geneviève, Mon enfant souffre d’une intolérance au lactose. Il adore manger de la crème glacée, surtout l’été. Malheureusement, je ne sais pas quoi faire car à chaque fois, même après une seule crème glacée (petit format), il a des maux de ventre épouvantables. C’est dommage, surtout lorsqu’il va chez des amis. Pourriez-vous me conseiller à ce sujet ? Merci

Geneviève Nadeau
Bonjour,
L’intolérance au lactose touche beaucoup d’enfants, mais aussi les adultes ! Il existe des comprimés de lactase, une enzyme qui aide à digérer le lactose, qui pourraient grandement aider votre enfant lorsqu’il consomme de la crème glacée. Certains desserts laitiers sont également mieux tolérés que d’autres. Par exemple, le yogourt renferme beaucoup moins de lactose, en raison de son procédé de fabrication. D’autres desserts gourmands, comme un sorbet fruité, ne renferment pas de produits laitiers et peuvent remplacer la crème glacée.
Pour en savoir plus vous pouvez lire l’article ``Comprendre l’intolérance au lactose``